Rénovations énergétiquement efficaces

Lorsqu'une habitation est rénovée, il est sage d'en profiter pour améliorer son efficacité énergétique (toiture, murs extérieurs, fondations et planchers). Le renforcement de l'efficacité énergétique est le seul aspect de la rénovation qui permet un retour sur investissement largement bénéficiaire.

Lors de la conception d'un nouveau bâtiment ou de la rénovation d'un bâtiment existant, il est conseillé de se préparer à faire face aux exigences à venir en termes d'efficacité énergétique. Chaque habitation étant unique, chaque projet de rénovation énergétique doit être planifié avec soin en fonction des besoins spécifiques de l'habitation.

Un potentiel à ne pas négliger

Du point de vue de la conservation de l'énergie, la rénovation du bâti existant représente de loin le plus large potentiel du secteur de la construction. Cependant, dans le même temps, elle représente d'un point de vue technique le défi le plus grand. Il n'est pas possible d'amener le niveau d'efficacité énergétique d'un bâtiment existant à celui d'un bâtiment passif moderne de manière "conventionnelle". Dans la plupart des cas, cela n'aurait même aucun sens économiquement parlant.

Une approche reposant sur les composants

Au lieu de rénover un bâtiment en une seule opération, une rénovation dite "optimisation énergétique" est recommandée. Le cadre économique du processus est alors optimisé en envisageant la rénovation comme une succession de projets reposant sur l'optimisation des composants du bâtiment, tout au long de la vie de celui-ci. Chaque composant – par exemple, la façade, les fenêtres, la toiture ou le système CC/AC – est amélioré ou remplacé de manière optimale une fois sa durée de vie écoulée. À chaque fois qu'un composant est rénové, la meilleure technologie disponible est utilisée afin de se rapprocher d'une efficacité énergétique digne d'un bâtiment passif.

L'efficacité énergétique d'un bâtiment est bien plus que la simple somme de ses composants. Les composants interagissent - il est par conséquent essentiel de considérer le bâtiment dans son ensemble. Par exemple, si l'on remplace d'anciennes fenêtres, dotées de prises d'air dans leur cadre, par des fenêtres modernes et efficaces, dépourvues de prises d'air, l'air frais est alors acheminé par l'unité de récupération de la chaleur et le système CC/AC doit être modifié de manière correspondante. Cela prouve que le changement d'un seul composant peut avoir un impact sur d'autres composants. Par conséquent, une planification minutieuse est nécessaire afin d'éviter les erreurs.

À travers plusieurs années de projets de rénovation reposant sur les composants, l'efficacité énergétique d'un bâtiment s'améliore et tend de manière économiquement réalisable vers un niveau passif. Dans le même temps, la durée de vie du bâtiment est étendue de manière durable.

Source: Pekka Haikonen, Directeur du développement, Paroc Oy Ab, 11 March 2008.