Normes et étiquetages de la construction verte

Nous soutenons fermement tous les efforts visant à améliorer la durabilité du bâti. Une approche basée sur le cycle de vie garantit des évaluations holistiques à long terme et prend en compte l'efficacité énergétique d'un bâtiment sur l'ensemble de sa durée de vie, c'est-à-dire les économies d'énergie qu'il permet de réaliser. Nous soutenons l'évaluation de la durabilité telle que définie par les normes CEN et ISO.

Une norme intitulée "Durabilité des travaux de construction" est en cours d'élaboration par le Comité technique 350 du CEN. Les normes ISO relatives à l'évaluation du cycle de vie et les déclarations de produits environnementaux sont également disponibles. 

Pour en savoir plus >>

European committee of standardisation 
International Organisation for Standardisation

 

Systèmes d'évaluation volontaires

Grâce aux systèmes d'évaluation des bâtiments, les investisseurs, les autorités et les utilisateurs peuvent comparer les biens immobiliers au moyen d'une méthodologie unifiée. Les systèmes d'évaluation apportent une transparence en montrant les performances dans l'environnement prévu pendant toute la durée de vie des bâtiments. Ils évaluent les bâtiments à l'aide d'indicateurs correspondant à différentes catégories. Des valeurs seuil sont définies pour ces indicateurs à la fois dans les réglementations nationales et internationales. Ces indicateurs sont combinés à l'aide de coefficients afin de fournir une évaluation globale pour chaque projet.

Un certain nombre de pays ont mis en place des Conseils de la construction verte (GBC) destinés à piloter la certification des bâtiments verts. Ces conseils nationaux ont fondé un Conseil mondial de la construction verte (WGBC) afin de comparer leurs expériences et d'apprendre les uns des autres.

Pour en savoir plus >> 

World Green Building Council

Le système PromisE

Le système PromisE est un système finlandais d'évaluation et de classification environnementale pour les bâtiments neufs et existants. Ce système comprend quatre catégories principales: la santé des utilisateurs, la consommation des ressources naturelles, les charges pesant sur l'environnement et les risques environnementaux. Le tableau suivant présente ces catégories et les indicateurs utilisés pour les nouvelles constructions. 

Valeur pondérée de l'indicateur Immeubles de bureaux Immeubles résidentiels
Santé des utilisateurs

25

25

Consommation des ressources naturelles
30 30 
Charges pesant sur l'environnement
35 35
Risques environnementaux
10 10

 

La méthode BREEAM

La méthode BREEAM (Building Research Establishment’s Environmental Assessment Method) utilise des mesures reconnues des performances, qui sont définies par rapport à des références établies, afin d'évaluer les propriétés, la conception, la construction et l'utilisation d'un bâtiment. Les mesures utilisées représentent une large plage de catégories et de critères allant de l'énergie à l'écologie. Elles comprennent des aspects relatifs à l'utilisation de l'eau et de l'énergie, à l'environnement intérieur (santé et bien-être), à la pollution, au transport, aux matériaux, aux déchets, à l'écologie et aux processus de gestion.

La méthode BREEAM s'intéresse à diverses questions d'environnement et de durabilité, afin de permettre aux développeurs, concepteurs et constructeurs de démontrer les propriétés environnementales de leurs bâtiments aux clients, planificateurs et autres acteurs du secteur. La méthode BREEAM utilise un système de notation simple, reposant sur une science et des recherches factuelles. Outre une influence positive sur la conception, la construction et la gestion des bâtiments, elle définit et maintient une norme technique en matière d'assurance qualité et de certification.

La méthode BREEAM est utilisée sous différentes formes, aussi bien dans le cadre de plans nationaux spécifiques, adaptés aux conditions locales, que dans le cadre de plans internationaux destinés à la certification de projets individuels dans n'importe quelle région du monde.

Pour en savoir plus >>

BREEAM 

 

La certification LEED

La certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) est un système d'évaluation conçu par le Comité de construction verte des États-Unis afin d'évaluer les performances environnementales d'un bâtiment et d'encourager l'évolution du marché vers une conception durable. Elle utilise un système de crédits, en permettant aux projets de marquer des points avec les actions écologiques mises en œuvre durant la construction et l'utilisation d'un bâtiment.

Un bâtiment doit réunir au moins 40 points pour bénéficier de la certification. Le niveau "Argent" nécessite entre 50 et 59 points, le niveau "Or" entre 60 et 79 points, et le niveau "Platine" entre 80 et 110 points. Les niveaux correspondent au nombre de crédits accumulés dans cinq catégories de conception verte : sites durables, efficacité d'utilisation de l'eau, énergie et atmosphère, matériaux et ressources, et qualité de l'environnement intérieur. La certification LEED permet également de marquer des points au travers, par exemple, d'une conception ou de caractéristiques matérielles innovantes.

La certification LEED, qui comprend un processus d'approbation par un organisme tiers, permet de prouver aux clients et au public en général que les objectifs environnementaux sont atteints et que le bâtiment offre les performances voulues. La certification offre également l'avantage de donner droit à de plus en plus de primes gouvernementales, tout en pouvant contribuer à générer de l'intérêt autour d'un projet. 

Pour en savoir plus >>

Green Building Certificate Institute